* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Ados : Mal de vivre & Maux du corps.

  L'acné.

Elle traduit le changement de l'image, la modification du regard des autres sur eux mais aussi de leur propre regard sur eux-mêmes.

Elle révèle un certain niveau de dévalorisation, une forme du manque de confiance. Elle est accentuée par la pression hormonale de croissance & de changement. L'agent est le staphylocoque. La clé de ce microbe, c'est le regard d'amour. pose-t-on sur ces grands enfants un regard d'amour, et les aide-t-on à poser un regard d'amour sur eux-mêmes ?

La poussée hormonale conduit à de forts désirs sexuels, parfois difficiles à orienter, mais surtout souvent culpabilisés et marqués d'interdits. ils confrontent les adultes à leurs propres blocages.

Les logiques de pulsions de vie sont souvent très différentes des règles sociales.

Ce que je sens instinctivement me convenir n'est pas forcément accessible pour moi, ni acceptable pour les autres…

Les règles douloureuses.

Elles traduisent une difficulté pour la jeune fille d'affirmer une féminité naissante, culpabilisée, enfermée dans ses peurs, non reconnues, ou sujetde beaucoup d'ombres l'empêchant de se développer.

La sclérose en plaque.

L'adolescence joue un rôle très important dans le pronostic de survenue de sclérose en plaques.

Une des grandes caractéristiques des personnes atteintes de sclérose en plaques est de ne pas ou presque pas avoir fait de crises d'adolescence. ils sont restés de " bons enfants " fidèles et soumis au principes de l'éducation familiale et clanique.

C'est bien là leur problème et la source de leur maladie. Ils vivent sous les valeurs de leur éducation et non sous leurs propres valeurs. Un chine qui se prend pour un chat a faim d'être aimé. Un vilain petit canard qui se paralyse à force de s'ignorer.

Quand vos enfants font de fortes crises d'adolescence, dites-vous déjà qu'ils ne feront pas de sclérose en plaques.

La solution de cette maladie réside dans la phrase :

"c'est clair, ose ! "

Le genou.

Il parle souvent de l'adolescence, du passage de l'enfant à l'adulte, de l'orgueil et de la toute puissance au réalisme de la relation avec le monde. L'important est d'y garder l'essentiel de soi. La rotule est le petit enfant intérieur, poulie du mouvement, le Caliméro.

Les ligaments croisés représentent l'axe interne. Dans les histoires de sclérose en plaques, il y a souvent 10 ans plus tôt un accident de genoux.

Le ménisque interne représente l'espace interne alors que le ménisque externe représente l'espace relationnelle externe.

La mononucléose infectieuse traduit une difficulté à sortir de l'adolescence et à prendre des décisions d'adulte sexué, comme de s'engager dans un couple ou de faire des enfants.

Les problèmes de dos.

La maladie de Scheurmann traduit une mauvais intégration émotionnelle. Elle se manifeste par des douleurs dorsales et, en radio, par des petites hernies intra-osseuses au niveau moyen du dos.

La scoliose traduit le fait de devoir concilier entre des lignes familiales trop différentes.

L'enfant se tord à force de compromis entre les principes éducatifs différents entre ses 2 parents. Cela peut relever de souhaits vibratoires différents ou antagonistes. A force d'aller de l'un à l'autre, il se retrouve en S. L'important est de trouver son axe propre.

Les ongles incarnés.

Ils traduisent un manque d'affirmation de ses choix par un envahissement émotionnel.

La crise d'appendicite.

Elle montre une révision par l'enfant de l'histoire familiale, une relecture avec contestation.

Retour à la liste Ados



20/07/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 287 autres membres