* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

Genévrier : l’As de pique, Roi de l’Automne !

Clic S/ Image pour Retour à la liste

   Juniperus Communis. Le nom du Genévrier vient du Celtique "Juniperus" signifiant "Acre". La saveur de son fruit en explique l’étymologie.

Remède souverain des Rhumatismes, le Genévrier se pique de soulager vos douleurs et de vous protéger contre vos ennemis de l’Automne.

Les femmes enceintes éviteront de recourir à l’Huile Essentielle de Genévrier, de même que les personnes souffrant d’insuffisance rénale car le Genévrier stimule fortement les reins.

Buisson "hargneux". Amusant de voir comment certains auteurs spécialisés réagissent à l’aspect du Genévrier. Epidermique ! Un feuillage rigide aux pointes acérées, des baies bleu noir recouvertes d’une pruine blanchâtre : son apparence ingrate permet au Genévrier de bien cacher son jeu.

Qui s’y frotte s’y pique.

Pourtant, depuis les temps d’Hérode, le Genévrier, abritant Marie et Jésus en fuite devant les soldats, est devenu le symbole de l’asile. Il tient l’ennemi à distance. Même les lièvres pourchassés par les chiens s’y réfugient le temps de les voir fuir, déroutés par l’odeur des baies. Au Moyen Age, esprits, mauvais œil et serpents étaient éloignés des habitations par les Genévriers plantés près du seuil. Si d’aventure, un voisin ou un collègue à tendance caractérielle vous dérangeait, vous voyez ce qu’il vous à reste à faire…

Aromatique & résineuse, presque poivrée, l’odeur du Genévrier s’impose comme soutenue et puissante. Pour purifier l’atmosphère, les baies de Genévrier grillées ou les fumigations se révèlent particulièrement efficaces. N’hésitez pas à les brûler ou encore à les faire bouillir dans un litre d’eau lorsque vous souhaitez faire reculer virus et autres hôtes invisibles mais néanmoins indésirables à la maison, à l’arrivée de la saison froide. De même si vous souffrez d’un rhume de cerveau. En infusion (une cuillère à café par tasse d’eau bouillante, 3 x par jour), les baies de Genévrier exercent leurs qualités dépuratives, toniques et antiseptiques. En cas de lassitude générale, de digestion lente & difficile, de fermentations intestinales, d’accumulation de toxines dans l’organisme, de terrain acide, le Genévrier peut vous permettre de retrouver un équilibre interne et une vitalité indispensable avant l’arrivée des premiers froids.

L’Huile Essentielle de Baies de Genièvre Biologique est reconnue pour ses propriétés antiseptiques, détoxicantes et, surtout, anti-rhumatismales. Naturellement, vous pouvez l’utiliser dans un diffuseur sans dépasser une dizaine de mn dans une pièce. Mélangée à une Huile de base comme l’Huile de Sésame Biologique ou l’Huile d’Argane, elle constitue une huile de massage douce & réchauffante, recommandée pour soulager les douleurs de l’arthrite. Versée dans l’eau du bain (toujours mélangée à une huile de support), l’Huile Essentielle de Baies de Genévrier s’avère très active contre les rhumatismes. Un remède naturel de base à privilégier en période d’humidité, autant dire une bonne partie de l’année vu les précipitations que nous connaissons depuis plusieurs mois. En bain de siège, associé à une infusion de baies par voie interne 3 x par jour, un mélange Huile de base / Huile Essentielle de Genévrier versé dans l’eau est recommandé contre les cystites & les inflammations urinaires.

Ne vous inquiétez pas si vous constatez que vos urines dégagent alors une odeur de violette : c’est le Genévrier !

En Cuisine, les Baies de Genévrier sont connues pour leur présence dans la choucroute. Si vous vivez dans une région où les Genévriers se plaisent, vous pouvez également les ajouter à vos préparations de pâtés végétaux ou de terrines de légumes Bio et les parsemer dans vos salades. Bien que la distillation des Baies ait donné naissance à l’alcool de Genièvre supposé purifier le sang puis au célèbre gin, nous ne nous attarderons pas sur le sujet : les amateurs le savent déjà, les autres s’en passent volontiers.

Nous lui préférerons l’hydrosol, ou hydrolat ou encore eau florale, de Genièvre, moins rock and roll mais beaucoup plus zen, recommandé par voie interne (une cuillère à soupe par litre d’eau et par jour) à tous ceux qui souffrent de rhumatismes et qui pâtissent plus globalement d’un terrain acidifié.

"Buisson hargneux" ne se pique-t-il pas de cacher mille et un tours à la carte dans ses baies ?



29/08/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 287 autres membres