* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

La Méditation selon Bouddha.

Celui qui désire obtenir la Voie doit s’asseoir dans un milieu désert et fermé.

Tandis qu’il expire et aspire, il observe ce mouvement respiratoire : il sait s’il est court ou long.

Il observe, sans s’y attacher, les formes qui apparaissent et il est pleinement conscient.

Que l’air soit retenu ou non, il observe, et de toutes les formes qui apparaissent, il en est pleinement conscient : il les observe une à une et c’est ainsi qu’il médite.

Quelles que soient les formes qui apparaissent, il les considère extérieurement, il les considère intérieurement.

En les observant en méditant ainsi, il éprouve de la joie.

S’il lui arrive d’avoir une pensée étrangère, il ne soit pas s’y attarder. C’est une perle rare en ce monde que d’avoir un cœur sans désir et suivre la Voie correcte ; par conséquent, si, en son cœur, il doit l’arrêter avec soin et tout de suite revenir à sa pratique.

Quand il procède ainsi avec son esprit, il ressemble à un homme qui possède un miroir souillé où l’on ne peut voir aucune image ; en le frottant, il lui enlève sa crasse et aussitôt l’on peut voir les images.

Celui qui a écarté la convoitise, la haine et la sottise, ressemble à un miroir frotté.

Alors, avec attention, il médite :

" Sous le ciel, il n’y a rien qui soit stable,

rien qui ne dure jamais. "



23/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 287 autres membres