* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

6 * Quels dangers présente l’emploi de pesticides en Agriculture conventionnelle ?

   Clic S/ Image pour retour à la liste BIO

    Les exploitants agricoles français conventionnels sont les plus gros utilisateurs de pesticides en Europe et les 3e au monde, pour le plus grand profit des entreprises phytosanitaires.

Les pesticides sont des biocides, littéralement des "tuent la vie". Ils sont faits pour détruire ou ralentir le développement des herbes indésirables (herbicides), des maladies et des organismes jugés nuisibles aux cultures (fongicides, insecticides…).

Lire le dossier FIBL n°4, Mai 2006 " Qualité et sécurité des produits bio ", 6 €.

http://www.fibl.org/fr/page-accueil.html/nc/fr/medias/archives-medias/archives- medias06/communiquemedias06/article/la-qualite-des-aliments-un-atout-des-produits-bio.html

On appelle "conventionnelle" ou productiviste l'Agriculture utilisant engrais chimiques, pesticides de synthèse et/ou OGM, privilégiant les rendements quantitatifs et financiers au détriment du respect des hommes et de leur environnement.

Un rapport officiel de l'Union européenne sur les pesticides nous apprend que " la présence de pesticides a été décelée dans 49,5% des fruits, légumes et céréales produits dans l'UE en 2006 ", le plus haut niveau de contamination jamais enregistré en Europe, en augmentation de 20 % sur les cinq dernières années.

Les pesticides polluent les sols et les rendent stériles ce qui induit l'utilisation toujours croissante de produits chimiques.

Ils polluent l'air. Plus de la moitié des produits pulvérisés s'échappent dans l'air et retombent en pluies gorgées d'acides nitrique et sulfurique.

Ils polluent les nappes phréatiques. Un rapport de l'Institut français de l'environnement (Ifen) publié le 11 janvier 2008 révèle que neuf rivières françaises sur dix contiennent un ou plusieurs pesticides, ainsi que la moitié des eaux souterraines.

Ils portent atteinte à la biodiversité. Avec la suppression des haies et des jachères florales, leur emploi a un impact sur la disparition des insectes utiles. Ainsi les insecticides Gaucho et Régent, maintenant interdits, ont été la cause de la disparition de centaines de millions d'abeilles alors que leur existence est fondamentale pour la pollinisation, dont dépend un tiers de l'alimentation humaine. Malheureusement d'autres insecticides, tout aussi dangereux, restent autorisés.

Ils ont un impact négatif sur la santé et en premier lieu, sur celle des agriculteurs qui les utilisent. Des résidus de pesticides se retrouvent communément dans les fruits et légumes non bio. Le professeur Belpomme (http://www.artac.info/), cancérologue, considère que nombre de maladies sont principalement liées à la pollution chimique : cancers, stérilité, malformations congénitales, obésité, maladies du système nerveux, allergies…

Avec de nombreux autres scientifiques, il propose une réduction programmée de l'utilisation des pesticides, le développement de l'agriculture biologique, et donc une réforme de la politique agricole commune.

                          Bio Consom'Acteurs



08/07/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 287 autres membres