* - * COULEURS-DE-LA-VIE * - *

* - *  COULEURS-DE-LA-VIE  * - *

L'Univers

Quand nous aimons, nous sommes l'Univers et l'Univers vit en nous...

O. Pirmez.



Le Soleil : La source même de la vie ! Le Soleil, vu par satellite SOHO à l'aide du EIT (Telescope)
Le Soleil : La source même de la vie ! Le Soleil, vu par satellite SOHO à l'aide du EIT (Telescope) :

 Clic S/ Photo.

 

Aux tout premiers instants de la vie, le Soleil, notre unique source énergétique cosmique, eut un rôle décisif. C’est en effet, le Soleil qui est à la base d’un cycle tout à fait fondamental pour l’émergence de la vie, le cycle de l’eau : évaporation de l’eau des océans sous l’action indispensable du rayonnement solaire, puis condensation sous forme de nuages avec les phénomènes d’accompagnement classiques que sont les orages, donc les décharges électriques, la pluie, la neige, la grêle, le ruissellement…

 

C’est donc grâce à ce puissant apport énergétique extérieur qu’est le Soleil que les réactions dont les composés carbonés se produisent lentement. C’est ici qu’intervient l’autre facteur : le temps, ou la longue durée. Dans le processus vital, celle-ci se chiffre en milliards d’années, l’étoile centrale étant âgée, quant à elle, d’à peu près 5 milliards d’années. C’est dire que nous sommes étroitement liés au destin du Soleil.

 

La Terre est située à une distance moyenne du Soleil de 150 millions de km.

C’est très près, comparé aux distances des autres étoiles, et nous pouvons dire que nous habitons véritablement dans la proche banlieue solaire. L’activité solaire influe sur le champ magnétique terrestre et donc sur notre propre système nerveux & cardiaque, les différents boucliers protecteurs (ceintures de Van Allen, édredon nuageux) laissent passer, malgré tout, une partie de l’intense rayonnement émis.

 

Par comparaison la Lune, qui ne possède aucune atmosphère et qui est située à distance égale du Soleil, a une température moyenne, face éclairée, de 120° C (- 180° côté nuit !).

 

Source de vie, le Soleil par l’énergie qu’il nous envoie, rythme non seulement nos organismes, mais également l’ensemble de nos activités. Sous nos latitudes, il se lève tôt en été et nous dormons alors nettement moins.

 

C’est très exactement le contraire en hiver. Fait-il beau temps que nous sommes, en plus, enclins à la bonne humeur ; est-il voilé par une méchante grisaille que nous nous morfondons. Nous sommes solaires, à telle enseigne que les déprimes hivernales, chez les sujets prédisposés ou non, sont toujours plus fréquentes en hiver qu’en été…

 



Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser